ST3IKE Foldable City Electric Bike

    Pourquoi les vélos électriques sont-ils écologiques?

    Avec un vélo électrique, il n’y a pas d’émission de particules!

    Les gaz à effet de serre sont la première substance dont on parle en matière de réchauffement climatique.

    Et de nos jours, la plupart des énergies émettent ce type de gaz nocif pour la planète.

    En effet, le fioul, le pétrole, les métaux…, tous ont des effets majeurs sur la température moyenne des océans et de l’atmosphère depuis de nombreuses années.

    La vapeur la plus toxique reste le protoxyde d’azote qui est un gaz principalement émis par les voitures diesel. Selon les statistiques, cette substance nocive cause jusqu’à 7700 décès prématurés par an en France car elle est responsable de graves problèmes respiratoires.

    Ainsi, l’accumulation de gaz à effet de serre a des conséquences néfastes sur la planète et sur la santé de la population en raison de la mauvaise qualité de l’air.

    De plus, les véhicules et transports à énergie fossile sont les principaux émetteurs de gaz à effet de serre. Les citadines et les poids lourds contribuent donc au quotidien à la destruction de la Nature.

    Mais heureusement, dans ce brouillard de vapeurs toxiques, le vélo électrique apparaît comme la solution parfaite pour retrouver un air sain et une planète plus saine!

    En effet, le Vélo Électrique fonctionne à partir d’une énergie plus verte, qui est l’électricité.

    Contrairement aux autres modes de transport, le moteur du vélo électrique fonctionne sans émettre de fumée nocive.

    La qualité de l’air est ainsi préservée, ce qui fait du vélo électrique le meilleur moyen de locomotion pour lutter contre la pollution.

    vélos électriques écologiques

    Le vélo électrique permet de réduire le trafic routier et de réduire les nuisances sonores

    En milieu urbain, les embouteillages sont l’une des principales causes de pollution de l’air.
    De plus, les pics sont atteints tous les jours aux heures de pointe et l’air devient presque irrespirable.

    En effet, l’émission de gaz à effet de serre (ou GES en abrégé) est 16 fois plus importante lors d’un embouteillage par rapport à une circulation plus fluide. Devoir démarrer, freiner et rester en 1ère et 2ème vitesse tout au long du trajet double la consommation de carburant. Les manœuvres inévitables créent beaucoup de pollution.

    Lorsqu’il est décidé d’adopter le vélo électrique comme moyen de locomotion, les embouteillages sont considérablement réduits. Les routes destinées exclusivement aux vélos permettent aux conducteurs de vélos électriques d’éviter les chaussées encombrées de véhicules.

    Les vélos électriques nécessitent peu d’entretien pour les routes

    L’entretien des routes est devenu plus qu’indispensable dans les grandes villes. En effet, les chantiers se multiplient pour remettre en état les chaussées endommagées par le trafic des voitures et des camions.

    De plus, pour émettre du CO2 pour réaliser les travaux, les enduits qui sont appliqués comme l’asphalte diffusent de la chaleur et nécessitent l’utilisation de produits toxiques pour l’environnement.

    Ces infrastructures ont donc évidemment des conséquences néfastes puisqu’elles nécessitent la consommation de ressources naturelles et qu’elles génèrent des émissions dans l’air.

    A l’inverse, les vélos électriques ont très peu d’impact sur la vie des routes. Parce qu’ils sont plus légers et plus mobiles, ils endommagent moins les voies de circulation. De plus, les pistes cyclables ne nécessitent pas d’entretien particulier et il est rare d’avoir besoin de les rénover. Ainsi, l’adoption de nos vélos électriques réduit considérablement la fréquence de ce type de travaux, ce qui permet aussi de préserver efficacement l’environnement. Oui les vélos électriques sont écologiques.

    SHARE THIS ARTICLE

    YOU MAY ALSO LIKE

    The current query has no posts. Please make sure you have published items matching your query.
    %d blogueurs aiment cette page :